Expositions incomming

dimanche 27 juillet 2008

Quand il est mort le cinéaste : Youssef Chahine n’est plus...

Il est mort, aujourd’hui, en ce dimanche 27 juillet 2008, le grand cinéaste Youssef Chahine. Il a fait ses adieux dans un silence comateux, alors que le soleil d'été brille et que la mort continue de rôder en Irak, au Liban, en Palestine et dans les confins isolés et asséchés de l'Afrique exangue. Il est mort quand les coeurs vivent au ralenti et que les regards ont cette douleur si tragiquement filmée par sa caméra. Il est mort sans que ses messages n'aient eu totalement raison des censeurs et des corrupteurs. Il est mort en laissant derrière lui des âmes réchauffées par la passion et la force de ses films qui, seuls, de toutes les filmographies du monde, ont été les films du coeur, près du coeur de son peuple, près du coeur des Gueux de Naguib Mahfoud. 

Son décès vient d'être annoncé par la télévision égyptienne et le deuil est chez tous ceux qui l’auront aimé, dans l’anonymat : son vrai public, celui de la rue. Il aura plus qu'agacé et plus que souvent les fondations de la gouvernance d’Egypte par beaucoup de ses films accusateurs. Il aura fait aimer un peu plus l’Egypte avec ses mots d’amour comme les inoubliables « La Terre », « Gare centrale », « Adieu Bonaparte » …

Son dernier film, « Le Chaos », où il rend hommage au grand quartier populaire de Choubra, donne la mesure de ce qu’il a toujours fait : ne pas baisser les bras, même lorsque les honneurs lui ont été rendus par ceux-là même qui auraient voulu le voir ailleurs.
Adieu, Youssef, fils d’Egypte !

Quelques oeuvres de la filmographie de Youssef Chahine ...



2007 - Le Chaos (Heya fawda) - Avec Youssef El Sherif, Khaled Saleh, Hala Sedki Rivalités amoureuses sur fond de corruptions policières dans le quartier cosmopolite de Choubra, au Caire. Le dernier film de Youssef Chahine. 
2004 - Alexandrie... New York - Avec Mahmoud Hemeida, Yousra, Ahmed Yehia A l'occasion d'un hommage qui lui est rendu à New York, Yéhia, réalisateur égyptien, retrouve Ginger, son amour de jeunesse.

2001 - Silence... on tourne (Skoot hansawwar) - Avec Latifa, Ahmed Bedir, Ahmed Wafik La riche cantatrice et actrice Malak cherche à être aimée pour elle-même. Blessée par son divorce, elle tombe sous le charme d'un arriviste, Lamei, jusqu'à éprouver pour lui une passion obsédante. 
1999 - L'Autre (El Akhar) - Avec Nabila Ebeid, Mahmoud Hemeida, Hanane Turk Une rencontre, un mariage… Adam et Hanane sont tombés passionnément amoureux. La jeune Égyptienne, de milieu modeste, est journaliste. Elle veut dénoncer l’enrichissement d’une élite arrogante.


1997 - Le Destin (Al-Massir) - Avec Laila Eloui Le philosophe Averroes établit des préceptes qui influenceront l'âge des Lumières en Occident et toute la pensée humaine jusqu'à nos jours. Le Calife fait détruire ses oeuvres 
1994 - L'Emigré (al-Mohager) - Avec Safia El Emari, Ahmed Bedir Il y a 3000 ans, Ram, fils d'une tribu très pauvre vivant sur une terre aride, rêve de transformer sa vie et part pour l'Egypte, le centre de la civilisation.


1986 - Le Sixième jour (Al-yawm al-sadis) - Avec Youssef Chahine lui-même, Chewikar, Dalida 1947. Les Anglais occupent l'Egypte. Le choléra ravage Le Caire. Saddika vit avec son mari paralytique et son petit-fils, Hassan, dans un sous-sol. 1984 - Adieu Bonaparte - Avec Ahmed Abdel Aziz, Mohamad Atef, Humbert Balsan 1798. Les Français débarquent en Egypte. A leur tête, Bonaparte, venu apporter au Moyen-Orient la civilisation française et prouver à l'Islam l'amitié de la France...
... et puis ...

1976 - Le Retour de l'enfant prodigue (‘Awdat al ibn al-dal) – Avec Mahmoud El Meligui, Magda El Roumy, Sheir Elmorchedi Ali est attendu dans le village de Mitchaboura par les siens, les Madbouly, propriétaires d'une petite entreprise et par les ouvriers pour qui il représente l'espoir. Pour Ibrahim, le fils de Tolba, le retour d'Ali, son oncle, doit lui permettre d'aller étudier à l'étranger, ce à quoi s'oppose son père. Pour Fatma, qui a tout sacrifié, au nom de l'amour qu'elle voue à Ali absent, c'est la grande désillusion. A son retour, elle se rendra compte qu'il n'est plus ce jeune passionné qui a quitté sa famille par révolte. 
1973 - Le Moineau (Al ‘ousfour) - Avec Salah Kabil, Ali El Scherif, Mahmoud El Meliguy Histoire (film policier) sur une affaire de biens appartenant à l'Etat, témoignage sur ce qu'a signifié la guerre de juin 1967 pour les "moineaux", c'est-à-dire les gens simples de son pays. 
1969 - La Terre (al-Ard) - Avec Hamdy Ahmed, Yehia Chahine, Ezzat El Alaili. Les gens de la terre. La sécheresse. L’eau retenue et les cultures qui ne poussent pas. Révolte des hommes de la terre. 
1965 - Le Vendeur de bagues (Biyae’ al-khawatim) – Avec Feyrouz, Nasri Chams Eddine, Youssef Azar, Youssef Nassif, Salwa Haddad.Pour asseoir son autorité, le maire du village a inventé l'existence d'un bandit baptisé Rajeh. Seule sa nièce, Rima, sait qu'il s'agit d'une affabulation. 
1963 - Saladin (Al-Naser Salah Ed-Dine) - Avec Ahmed Mazhar L’épopée de l’une des plus grandes figures arabes durant le temps des Croisades. 
1956 - Les Eaux noires (Siraa Fil-Mina) - Avec Ahmed Ramzy, Faten Hamama, Omar Sharif Après trois ans d'absence, Ragab, un jeune marin d'Alexandrie, rentre chez lui. Il a réussi à économiser l'argent qui lui permettra d'épouser sa cousine Hamida. On retrouve encore l’actrice fétiche du moment, Faten Hamama (épouse alors de l’acteur Omar Sharif). 
1954 - Femmes sans hommes (Nisâ' bilâ rigâl) - Avec Mary Queeny, Imad Hamdi, Hoda Soltane Une jeune femme et son mari rendent visite à des parentes coupées du monde. La présence de l'homme les bouleverse jusqu'à leur faire changer de mode de vie. 
1954 - Ciel d'enfer (Siraa Fil-Wadi) - Avec Faten Hamama, Omar Sharif, Zaki Rostom Si le pacha a financé les études agronomiques d'Ahmed, fils de son régisseur, il n'approuve guère de voir celui-ci utiliser ses connaissances pour aider les paysans de son domaine. 
1952 - Le Grand bouffon (al-Muharrij al-Kabir) - Avec Nabil Al-Alfi, Faten Hamama, Youssef Wahby Portrait de la société égyptienne des années 50 étudiée à travers les moeurs d'un couple, dans lequel le réalisateur nous dépeint le mariage, le divorce... dans une société régie par les lois religieuses. 
1951 - Le Fils du Nil (Ibn al-nîl) - Avec Faten Hamama, Choukri Sarhane, Mahmoud Al-Meligui Un enfant de paysans de Haute-Égypte est fasciné par les trains qui mènent au Caire. Devenu adulte et marié malgré lui, il quitte subitement son village, certain que sa femme est en train de mourir.

.... et LE FILM de la Rédaction ...

1958 - Gare centrale (Bab al-hadid) – Avec Farid Shawqi, Hind Rostom, Youssef Chahine La gare centrale du Caire. Une jeune vendeuse de limonade, délurée et un peu friponne ; un vendeur de journaux handicapé (Y. Chahine) amoureux de la jeune fille qui, elle, n’a d’yeux que pour un solide gaillard des environs et avec lequel elle convolera bientôt. Mais la mort rôde… Le film culte de Youssef Chahine...

Aucun commentaire:

popstrap.com cookieassistant.com