Expositions incomming

samedi 26 décembre 2009

16e Maghreb des livres, les 6 et 7 février 2010, au Palais de la Porte dorée à Paris

Le 16e Maghreb des livres se déroulera du samedi 6 au dimanche 7 février 2010, à la Cité Nationale de l'Histoire et de l'Immigration, à Paris. Le Maroc sera l'invité de marque de cette édition qui donnera l'opportunité de découvrir un très bon palmarès chez les auteurs et des tables-rondes sur des auteurs incontournables de l'histoire littéraire du Maghreb. Arabian People & Maghrebian World donne ci-dessous le déroulement de cette manifestation (extraits du communiqué de presse de l'association Coup de Soleil, initiatrice et organisatrice du Maghreb des Livres depuis 1994) : 
"  Mettre en valeur l’ensemble de la production éditoriale relative au Maghreb, qu’il s’agisse de littérature (roman et poésie), mais aussi d’essais, B.D., beaux-livres,etc. avec la présentation des livres édités ces 12 derniers mois en France, en Algérie, au Maroc et en Tunisie ; ouvrages en langues française (esentiellement), arabe et tamazight. Ils sont au cœur de la manifestation avec une grande librairie (des milliers de volumes) et la présence d'une centaine d'auteurs
Outre le livre et les auteurs, sur deux journées, le MDL offre au public et aux professionnels (plus de 5 000 visiteurs) des espaces de réflexion au travers de débats, rencontres et tables rondes."

Programme de la 16ème édition du Maghreb des Livres

1- LES TABLES RONDES
L'Actualité : Le système universitaire maghrébin, répond-il aux besoins des sociétés. • L'Histoire : 1960-2010 : 50 ans après la mort de Camus, le rôle des "libéraux" durant la guerre d'Algérie. 
 L'Intégration : La place des Maghrébins dans la fonction publique 
 La Littérature 1 : Après les "années noires" en Algérie : Une nouvelle littérature?
 La Littérature 2 : L'apport des auteurs Maghrébins à la littérature française 
2- LES RENCONTRES
 Hommage à Saïd Bouziri, militant infatigable de l'intégration . Hommage à Francis Jeanson, compagnon français des nationalistes algériens 
 Hommage à Paul Robert (1910-1980), l'Algérois créateur du 2ème dictionnaire de langue française. 
3- LES CAFES LITTÉRAIRES 
Une dizaine de cafés littéraires animés par Pascal Jourdana avec pour chacun, deux ou trois écrivains que rapproche le thème de leur ouvrage. 
4- LE PRIX "COUP DE COEUR de COUP de SOLEIL" et LE PRIX des LYCÉENS 
Prix créé en 2006, décerné à un auteur suite à une sélection des lecteurs, librairies, médiathèques et bibliothèques. Le prix des lycéens décerné par des lycéens, est organisé suivant les mêmes principes mais d'après une sélection restreinte et adaptée.

Dates : samedi 6 et dimanche 7 février 2010
Lieu : Cité Nationale de l'Histoire et de l'Immigration Palais de la Porte Dorée - 293 avenue Daumesnil - 75012 Paris

jeudi 17 décembre 2009

Exposition : artistes et artisanat d'Algérie

Quand l’Art se mêle à l’Artisanat d’Algérie 


Une découverte d’artistes sculpteurs, peintres, création de bijoux et artisanat d’Algérie

Exposition du 14 au 27 décembre 2009

Vernissage le jeudi 17 décembre à partir de 19h00

Ouverture tous les jours de 10h30 à 20h30 


Au 57, avenue Daumesnil 75012 Paris 
Métro : Gare de Lyon - 
Bus : 57, 29,65 
Pour tout renseignement : 06 11 87 89 68

mardi 8 décembre 2009

Le 9e festival international de Marrakech, présidé par le cinéaste iranien Abbas Kiarostami (lui-même Palme d'Or 1997), qui s'est ouvert le 4 décembre dernier et cela, jusqu'au 12 décembre, a mis en compétition quelques quinze films et met, pour cette édition, le cinéma coréen à l'honneur.

Les films en compétition : "Heliopolis" de Ahmad Abdallah (Egypte), "Loe's Room" d'Enrique Buchichio (Uruguay), "Love & Rage" de Morten Giese (Danemark), "My Daughter" de Charlotte Lim (Malaisie), "Norteado" de Rigoberto Perezcano (Mexique), "Nothing Personal" de Urszula Antoniak (Pays-Bas),

Sont également en lice "Lo Sono L'amore" de Luca Guadagnino (Italie), "Les Barons" de Nabil Ben Yadir (Belgique), "The Man Who Sold the World" de Swel et Imad Noury (Maroc) dont nous parlons ci-dessous, "Woman Without Piano" de Javier Rebollo (Espagne), "Symbol" de Matsumoto Hitoshi (Japon), "Tokyo Taxi" de Kim Tai-sik (Corée du Sud) et "The Good Heart" de Dagur Kari (Etats-Unis).

Du côté marocain, le film "The Man Who sold the world",  réalisé par les frères Swel et Imad Noury, n'a pas été accueilli par le public marocain avec l'attente que peut espérer un film d'une telle beauté esthétique et profonde. Un film tiré de l'oeuvre Coeur fragile de Dostoïveski.
Le film parle de l'histoire de X et Ney, deux collègues de bureau et colocataires vivant dans un pays fictif sous les affres de la guerre. X, dont le métier consiste à retranscrire des livres, connaît l'amour avec Lili. Utopiste, X n'arrive cependant pas à céder à ce bonheur "ordinaire" et va très loin dans ses questionnements comme de savoir s'il mérite ce bonheur. Fonctionnaire handicapé et orphelin, il est un personnage complexe, qui se refuse à être heureux dans l'univers destructeur de la guerre et cela, jusqu'à la culpabilité et l'auto-flagellation malgré un entourage bienveillant. 


Pour en savoir plus : http://www.festivalmarrakech.info/

popstrap.com cookieassistant.com