Expositions incomming

mercredi 11 mai 2011

Le 64e Festival de Cannes : réalisations Tunisie et Liban en sélection

Le 64e festival de Cannes déroule son tapis traditionnel, ce jeudi, sous la présidence de l'acteur états-unien Robert de Niro. Beaucoup de productions, cette fois, qui ne viennent pas des Etats-Unis. Pour changer. Cependant, pour cette nouvelle saison cannoise, il n'y a pratiquement pas de productions cinématrographiques du côté arabe et maghrébin. Et pour cause ... certainement, en raison de l'actualité.

En « Séances spéciales », le long métrage documentaire Plus jamais peur » de Mourad Ben Cheikh, sur la Révolution tunisienne et dont la projection aura lieu, le 20 mai, à 17 heures. Mourad Ben Cheikh a un curriculum vitae impressionnant en matière de documentaires très élaborés comme Histoires en Méditerranée ou Retrospettiva del cinema arabo.
Côté sélection officielle « Un Certain Regard », présidé par le cinéaste Emir Kusturica, nous avons Where do we go now? (Et maintenant, on va où?), le film libanais réalisé par Nadine Labaki et co-produit par Tarek Ben Ammar.
Les acteurs : Anjo Rihane, Julien Farhat, Mostafa Al Sakka, Kevin Abboud, Petra Saghbini, Yvonne Maaloouf, Layla Hakim, Claude Baz Moussawbaa, Nadine Labaki, Antoinette Noufaily.
L'histoire : Un village isolé et entouré par des mines, les femmes chrétiennes et musulmanes conspirent pour empêcher les hommes de se battre. Elles inventent toutes sortes de prétextes pour les distraire et les détourner des échos de la guerre qui parviennent au village... mais un jour, le drame arrive...

Cela n'est pas sans rappeler la pièce Les oiseaux d'Aristophane où les femmes décident de déserter le lit conjugal pour empêcher leurs hommes de faire la guerre.
Nadine Labaki a réalisé une comédie romanesque Sukkar banat et interprété un rôle dans Bosta de Philippe Arinctingi, aux côtés de Rodney El-Hadda et de Nada Abou Ferhat.


Aucun commentaire:

popstrap.com cookieassistant.com