Expositions incomming

samedi 24 septembre 2011

Clin d'oeil sur le Québec : Claude Lamarche et Marie Potvin, un plaisir pas défendu!


Claude Lamarche, romancière, essayiste et journaliste : « J'aime tellement mieux écrire, j'aime tellement mieux l'écrit » confie, sur son blog, l’auteure dont l’un de ses romans, « Les têtes rousses », relate le chemin de ses ancêtres, Bridget Bushell, quittant dans le désespoir son Irlande réduite à la famine, et celui d’un autre Irlandais, Denis Lynch ainsi que le lien d’amour qui unira les deux exilés.
Vous aimerez ce genre de littérature du vécu qui n’est pas sans nous rappeler « Jeanne, fille du Roy » ou « Une belle journée pour mourir » de Suzanne Martel.



L’auteure a publié également un livre qui retrace la vie de son père, lui-même romancier et essayiste, décédé en 2006 : « Un homme, une époque, Jacques Lamarche » (publié chez Écrits Hautes-Terres), ainsi que deux livres Jeunesse.

Pour en savoir plus :
« Les têtes rousses », Editions Vents d’Ouest

Site : http://www.ventsdouest.ca/index.asp

Marie Potvin, elle, décrit ainsi son plaisir de lire : « Je veux être saisie par le récit, je veux me laisser la liberté d'être crédule devant des faits qui ne pourraient jamais exister dans la vraie vie, je veux voir le personnage bouger, l'entendre penser et ressentir sa peur. Je peux respirer les odeurs qu'il respire et attendre la suite. Je veux sentir que le cœur est là, si humble soit-il. ». Au-delà de cette introspection littéraire, Marie Potvin ne gagnera pas l’ordinateur offert lors d’un concours d’écriture mais, qu’à cela ne tienne ! elle se cramponnera à l'écriture et, depuis, elle en a fait du chemin et ses écrits captivants, vivants ne donnent pas le bourdon, ses lecteurs en demandant toujours plus et se tenant à l’affut des aventures de, par exemple, Bernise Tousignant, laquelle, écrit Marie Potvin, « est dans un 5 à 7, prise entre deux étrangers, où personne ne lui adresse la parole et d’où elle veut décamper au plus sacrant ».

Pour en savoir plus
« Les héros, ça s'trompe JAMAIS », tome I - Autoédition
« Y'a un gars qui s'ennuie en MAUDIT », tome II - Autoédition


Site : http://www.mariepotvin.com/

vendredi 23 septembre 2011

Liban au coeur du 16e salon international du livre d'Alger

Le 16e Salon international du Livre d'Alger (SILA) a ouvert ses portes, mercredi dernier, sous le thème très prometteur de "Le livre délivre". Cette année, le Liban est l'invité d'honneur de ce salon très recherché car il est pratiquement le seul de cette envergure sur la frange du Maghreb et le continent africain.

Plusieurs conférences seront données autour du grand sujet du moment, "Le printemps arabe dans le roman arabe" ainsi qu'un colloque international sur le même thème qui, lui, se tiendra du 28 septembre au 2 octobre 2011 à la Bibliothèque nationale du Hamma (Alger).

Outre le stand du Liban où les visiteurs pourront rencontrer les écrivains Skander Habache, Joumana Haddad, on compte plusieurs auteurs venus : d'Egypte, Salh Fadhl, de Tunisie, (Belkacem Abdelatif, du Maroc, Azzedine Tazet aussi de Syrie.

dimanche 18 septembre 2011

Cinéma : projection à Paris de documentaires sur la Révolution égyptienne

Le Printemps du cinéma arabe à Paris a pris fin ce dimanche 18 septembre 2011 mais pour ceux ou celles qui souhaiteraient voir les films consacrés à la Révolution égyptienne, ils pourront se rendre au Myanis, lundi 19 septembre à 20 heures car deux films-documentaires seront projetés : "18 jours au coeur de la Révolution égyptienne" de Mirit Mikhail et Farid Ismaïl, un documentaire de 26' et "Web Doc" de Philip Rizk et Jasmina Metwali qui répondent à toutes les questions sur cet événement.
La projection des films sur la révolution de la place Tahrir sera suivie d'une discussion sur la situation en Egypte.

Le Myanis
132 boulevard de Ménilmontant
75020 Paris

Pour connaître tous les films projetés lors du Printemps du Cinéma arabe
popstrap.com cookieassistant.com