Expositions incomming

dimanche 31 mars 2013

"Jeunesse, Etat d'urgence", un spectacle signé Idir Benaibouche



« Jeunesse, Etat d’urgence », un one man show Idir Benaibouche qui met en scène un personnage se prenant pour un Messie et racontant le « conditionnement de l’Etat d’urgence tout en proposant un immense projet de société qui est la danse Etat d’urgence. Celle-ci permettra aux citoyens de revendiquer leurs droits d’une manière sur-contemporaine. Le sérieux est-il le dernier rempart d’un débat ? »

De quelle jeunesse  parle-t-on ? Celle qui appuie le champignon d’une voiture achetée à prix d’or ou celle qui vit une frustration permanente, entre des études quand cela est possible et une attente au balcon de la désillusion, de l’amertume. Parions que le spectacle d’Idir Benaibouche est axé sur cette dernière image, avec ce rien de sourire gavroche, de soupçon d’ironie et d'humour si particulier aux Algériens... car les Algériens sont passés maîtres dans la maîtrise d’ironiser sur soi et sur ceux qui les entraînent au fond du puits.

De cette culture dénigrée, avilie, rendue au rang d’un muet ballet de marionnettes tenus par des ficelles usées à force de rengaines répétées, les jeunes artistes saisissent le fer de lance, happent l’espace qui leur reste, le volent d’ailleurs, pour dire que le débat, le refus, l’esprit de contradiction existent, que la culture sous tous ses aspects et dans ses pores survit à la déliquescence institutionnelle.

Oui, le non-sérieux est l’avant-dernier rempart du débat. L'humour truculent est un bon remède contre l'aphasie, la léthargie.

Le texte est écrit et interprété par Idir Benaibouche, sous la direction de Nadjib Faouzi Oulebsir.

Salle El Mouggar
Samedi 6 avril 2013 à 17:00
Alger

Aucun commentaire:

popstrap.com cookieassistant.com