Expositions incomming

vendredi 27 mars 2009

Zahra Hindi : une voix dansant sur le rythme berbère et celui de la soul

Zahra Hindi est une chanteuse aussi talentueuse dans le répertoire berbère du Souss (Maroc) que dans celui de la folk et du jazz qu’elle interprète en anglais. Elle vient de se produire au cours d’un concert unique à Mexico, à l’occasion du 5e Festival Visages de la francophonie, suivi de deux concerts donnés à Guadalajara et Monterrey (Mexique). 

Née au Maroc, elle est issue d’une famille d’artistes parmi lesquels on compte le groupe Oudaden. Très diversifiée, elle s’attaque à tous les registres de la musique comme le Gnaoua, la grande variété égyptienne et aussi le répertoire des deux « Bob » (Dylan et Marley). Parmi les personnalités qui l’ont influencée, elle cite en premier lieu sa mère mais, aussi, Jil Jilala, Ali Farkah Touré, Nass el-Ghiwane


En 2007, la grande scène de l’Olympia à Paris l’accueille pour un concert avec le chanteur Anis ; elle mettra le public sous le charme en présentant, avec sa voix légère et toute en inflexions soul, ses compositions françaises et anglaises, ... et au festival Chorus des Hauts-de-Seine (France), ce 27 mars dernier.

Zahra Hindi
se produira, le 7 avril prochain, au Café de la Danse (19h30), à Paris. Ses prochains concerts : le 23 avril, au Festival des Paradis artificiels à Lille ; les 7 et 8 mai au Womad Festival à Cáceres (Espagne) ; le 12 mai, aux Nuits botaniques, Cirque Royal de Bruxelles (Belgique) ; le 30 mai, au Festival Art Rock de Saint-Brieuc (France) et le 4 juin, au Shepherds Bush London (Angleterre).

mercredi 4 mars 2009

Zohra Maldji-Salah : une voyageuse des deux rives méditerranéennes

"Itinéraire d'une frangérienne", toute une chronique sur un port plus que centenaire d'Algérie - Ghazawet ou Nemours, de son ancien nom colonial. L'auteure, Zohra Maldji-Salah, a vécu et vit sur deux rivages au gré desquels elle a su lier réminiscences d'enfance, d'adolescence et de femme. Plus qu'une peinture des moeurs et des personnalités qui ont traversé sa vie, ce livre est bien un voyage passionnant, qui sait prendre le lecteur entre ses mots pour l'entraîner en des lieux, certes magnifiés par l'auteure, qui ne sont pas exempts de douleurs, de souvenirs poignants, quelquefois à la fois proches de la cruauté et de la magie du conte. Car Zohra Maldji-Salah est une conteuse née.

Ce périple, c'est son histoire qu'elle commence par des parfums qui nous semblent à portée de main tant les fait-elle ressurgir avec précision de sa mémoire : "
L’odeur de mon pays est dans une pomme" disait Lucie Delarue-Mardrus en parlant de sa Normandie natale. Moi, l’odeur de mon pays n’est pas dans une pomme, bien entendu. Lorsque je ferme les yeux, je suis assaillie par différentes odeurs, senteurs ou fumets qui, pour des étrangers, seraient exotiques, mais qui pour moi, sont les odeurs familières de mon enfance.C’est l’odeur des poivrons grillés, celle des tagines mijotant doucement sur le majmar ou kanoun, sorte de brasero, laissant échapper des odeurs épicées et parfumées, celle du pain frais pétri le matin et qui levait lentement avant d’être emporté au fournil voisin pour sa cuisson. Toutes ces odeurs me reviennent en mémoire et me rappellent le goût des choses simples et naturelles faites à la maison".
Née à Ghazawet, Zohra Maldji-Salah y passera son enfance et son adolescence avant de s'installer en France à la suite de son mariage. Passionnée par la littérature et toutes les choses de la vie, elle est sans cesse tournée vers ce que lui apporte l'Univers, dont elle parle avec des mots qui charment ses auditeurs. Mère de quatre enfants, elle vit en région parisienne et continue d'écrire malgré ses activités professionnelles...

... et nous donne rendez-vous sur son site culturel "Bienvenue chez Lalla Ghazwana", en hommage justement à sa ville natale : http://www.zohramaldji.fr/Lalla_Ghazwana/Bienvenue_chez_Lalla_Ghazwana.html


"Itinéraire d'une frangérienne" : http://www.publibook.com/ et http://www.amazon.fr/
popstrap.com cookieassistant.com