mercredi 6 décembre 2017

L'adieu de Jean Anglade, le chantre de l'Auvergne



Résultat de recherche d'images pour "jean anglade jeune"
Quelques deux semaines précédant Jean d'Ormesson, le romancier français Jean Anglade a fait ses adieux, le 22 novembre dernier, aux vivants. Romancier qui ne se cadre ni parmi les romanciers-philosophes, ni dans le roman populaire et pourtant ! Imaginez une soixantaine de romans dont certains s'en rappelleront comme "Les puysatiers", "Les ventres jaunes" et ses romans prenant pour scène l'Auvergne.

Image associéePrix du roman populiste (1957) pour "L'Immeuble TAUB", Prix des libraires (1962) pour "La Foi et la Montagne", Prix Arverne (2007) pour "Le temps et la paille", Prix des Libraires, il a aussi écrit des biographies comme celle consacrée au romancier Hervé Bazin - souvenez-vous de "La vipère au poing" - et des ouvrages d'histoire.

Jean Anglade pour qui l'Auvergne était une "fourme inépuisable dans laquelle (il mordait) depuis plus d'un demi-siècle"était âgé de 102 ans.



10e Festival Strasbourg-Méditerranée 2017


Beauté du poème avec la poétesse syrienne Maram Al-Masri ; beauté musicale avec le quatuor Shezar ou le Ciccio Zabin Duo ; beauté voluptueuse avec la chorégraphie d'Ali Shahrour ; beauté cinétique avec En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui ; beauté bouleversante avec Echo-réfugiés : les exilés d'une planète en danger, le documentaire d'Hélène Choquette et Jean-Philippe Duval ; beauté des sons, de la gestuelle, de l'oralité, de la réflexion, de l'image, du dialogue autour des expositions, des conférences, des rencontres.

Le festival Strasbourg-Méditerranée est plein d'originalité et de couleurs-lumières venues de toutes parts du Bassin méditerranéen. Nous n'en dirons pas plus et invitons nos lecteurs à prendre connaissance de ce que propose le festival qui, en dix ans, a bâti sa scène vivante autour des belles voix de la Méditerranée.





Programmation : http://strasmed.com/festival/programme-2017pdf/

Site : http://strasmed.com/festival/

STRASMED

Maison des Associations
1A, place des Orphelins
67000 Strasbourg
Tél. : +33 (0)3 88 75 51 17


mardi 5 décembre 2017

Clin d’œil d'adieu à Jean d'Ormesson



L'écrivain français, Jean d'Ormesson, a fait ses adieux, dans la nuit du lundi au mardi, au monde littéraire et à ses lecteurs. Son stylo à plume qu'il affectionnait tant et dont il préférait l'usage à tout autre forme scripturaire ne remplira plus de pages blanches mais le romancier nous laisse un impressionnant parcours littéraire depuis son premier roman, L'amour est un plaisir publié par les éditions Julliard en 1956 - il était alors âgé de 31 ans - jusqu'à celui de Guide des égarés - qui n'a rien à voir avec celui de Maïmonide - sorti en 2016. Jean d'Ormesson était membre de l'Académie française.

Il est l'auteur d'une quarantaine de livres et a été récompensé par le Prix Jean Giono pour Le rapport Gabriel, le Grand prix RTL-Lire pour La douane de mer, le Prix de la Paulée de Meursault pour 100 Meursault, le Prix Jean Giono pour Le rapport Gabriel, le Prix Scanno pour Histoire du Juif errant, le Prix Balzac pour Au plaisir de Dieu, le Prix Barbi Colombini, le Grand prix du roman de l'Académie française pour La Gloire de l'Empire, par le Prix Combourg pour Voyez comme on danse et le Prix Jean-Jacques Rousseau de l'autobiographie pour Je dirai malgré tout que cette vie fut belle (2016). Il a également reçu, en 1990, le Prix du Mémorial, grand prix littéraire d'Ajaccio pour Garçon, de quoi écrire et pour l'ensemble de ses œuvres.

Ce fut une vie belle !




mardi 28 novembre 2017

Vertiges sous "L'oeil du cyclone", un film de Sékou Traoré



Réalisateur Burkinabé, Sékou Traoré a un palmarès en tant que producteur, auteur et réalisateur aussi. On se souvient notamment de sa participation en tant que producteur au long métrage de Laurent Salgues, Rêves de poussière, remarqué au festival de Tarifa et récompensé Meilleur long métrage de fiction. 
Aujourd’hui, Sékou Traoré nous donne un superbe et tragique long métrage, L’œil du cyclone, oscillant entre réalisme et fiction mais une fiction si proche de la réalité que l’on ne peut ne le considérer qu’en tant que film-documentaire. Tiré d’une pièce de théâtre du même nom écrite par l'auteur-comédien Luis Marquès, le film met en scène une jeune avocate qui se voit proposer de défendre un homme accusé de crimes de guerre : l’enfant-soldat. L’histoire, toute en force mêlant violence des gestes et violence verbale, nous plonge dans ce qu’a été la tragédie d’un pays brûlé par la guerre qui emportera dans ses sillons sanguinaires des centaines d’enfants transformés en tueurs.


Récompenses (outre les nominations)

. 8e Festival du Film Francophone d'Angoulême 2015 : une nomination.
. Rencontres Audiovisuelles de Douala, Prix Canal+. 
. 24e Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou 2015, trois prix : Étalon de bronze et deux prix d’interprétation féminine et masculine.
. Pan African Film and Arts Festival, Los Angeles 2016, Prix meilleur film.
. African Movie Academy Awards 2016, Nigéria, Prix meilleur film et Prix meilleur acteur dans un second rôle.

En salle 
L’œil du cyclone est actuellement à L’Entrepôt et au Lucernaire (Paris).
popstrap.com cookieassistant.com