Expositions incomming

dimanche 29 avril 2012

Théâtre : « Les carnets du sous-sol » de Dostoïevski, une adaptation de Yacine Benyacoub (2eme partie)



Yacine Benyacoub.
Avec l'aimable prêt de l'auteur.

Reproduction interdite.
Le chemin vers le théâtre

Yacine Benyacoub est né au cœur de Bab el-Oued, un quartier d'Alger qui ne manque ni de couleur ni de chaleur, une mine d’or pour tout auteur qui recherche le vivant. Le jeune auteur et metteur en scène algérien a grandi à Annaba (jolie métropole portuaire et patrie de Saint-Augustin) au sein d’une famille où l’amour de l’art a toujours été présent.

Il se détourne des bancs du lycée avant le baccalauréat au profit de l’écriture et se met à écrire alors des nouvelles et de la poésie mais le théâtre l’interpelle lors d’une rencontre, en 2001, avec Mohamed Laïd Kabouche, lui-même comédien et metteur en scène (plus tard directeur du Théâtre régional de Guelma). Par la suite, il suivra plusieurs stages de formation théâtrale à Alger, la capitale.



L'acteur/metteur en scène
dans "Le Sous-sol".
Photo de K. Aït Saïd.
Yacine Benyacoub fait ses débuts d'assistant du metteur en scène avec Les Bonnes de Jean Jeunet. Les années suivantes, il enchaîne des rôles de composition dans plusieurs pièces - Maître Puntilla et son valet Matti de Bertolt Brecht, Les Rustres de Carlo Goldoni, Montserrat d’Emmanuel Roblès...

En 2007, il se lance lui-même dans la mise en scène et, plus tard, écrit deux pièces qui seront jouées au Centre culturel français et au Théâtre régional d’Annaba. Il ne s’arrête plus et fait plusieurs adaptations pour la scène dont La pièce de Friedrich Durrenmatt, Un énergumène passe à table de John Irving. Ce travail de mise en scène, il le complète avec l’enseignement du théâtre à des enfants dans le privé.

Dans la foulée, il intègre la compagnie Vanessa Studio Théâtre présidée par Mohamed Laïd Kabouche. Il fait définitivement partie du théâtre professionnel avec, à son palmarès, un rôle dans Timthel Doc, une pièce de Med Laïd Kabouche, qui sera présentée au Festival du théâtre professionnel d’Annaba, et un autre rôle dans El Oudha, une adaptation de Broken glass d’Arthur Miller.

Yacine Benyacoub dans "Le Sous-sol". Photo de Kahina Aït Saïd.
En 2010, Yacine Benyacoub intègre le Théâtre régional de Guelma où il participe comme interprète à deux pièces sous la direction de Haïdar Benhassine (Prix de la meilleure mise en scène, en 2008, pour sa pièce Herostrate) : Lahadat Mesrah qui obtiendra le Prix de la meilleure scénographie au Festival national du théâtre professionnel et Matin de quiétude du dramaturge M’Hamed Benguettaf.

Cependant, après cette expérience qui couronne une fois de plus sa carrière, Yacine Benyacoub quitte le Théâtre de Guelma, une année plus tard, pour reprendre le chemin qu’il a commencé à se tracer depuis 2001 et qui, certainement comme en mai prochain, avec Le Sous-sol, apportera autant à sa passion pour le théâtre. 


Questions indiscrètes

Arabian People & Maghrebian World ferme ferme ce second volet sur cet auteur prolifique doublé d'un comédien et metteur en scène qui fait partie de la nouvelle génération de talents algériens prometteurs : il nous dit son point de vue sur le théâtre.


Arabian People : Qu'est-ce que le théâtre algérien pour vous ?

Yacine Benyacoub : Je trouve qu'il est à l'image du pays, il y a autant de belles choses que de médiocrité. Il souffre d'une gestion catastrophique et d'un grand mépris, et le plus souvent, la vie théâtrale s'effectue à travers l’Algérie dans l'indifférence la plus totale. Malgré cela il y a beaucoup d'artistes fabuleux qui vivent leur art passionnément, envers et contre tous, et que j'admire sincèrement.  

Arabian People : et qu'est-ce que le théâtre pour vous ?

Yacine Benyacoub : Une façon d'exister, un monde où tant d'esprits, de sensibilité diverses et variées se rencontrent pour créer. Dire, penser, rêver, ressentir...se révolter, aimer, cogner...tout cela multiplié à l'infini, seulement avec un petit espace et au moins un spectateur...

Le Sous-sol, représentation, le 25 mai 2012, à l'Institut Français d'Annaba à 18h00
Adaptation à la scène et interprétation : Yacine Benyacoub
Mise en scène : Yacine Benyacoub et Khalil Kabouche
Scénographie : Yacine Benyacoub
Direction d'acteur : Khalil Kabouche
Costume : Atef Berredjem
Conception de l'affiche : Mahfoud Yacef
Institut français d'Annaba
8, boulevard du 1er Novembre 1954
Tél. : +213 (0) 38 86 45 40 / +213 (0) 38 80 22 59
Mail : contact@ccfannaba.org
Billetterie ouverte 45 mn avant la représentation

Aucun commentaire:

popstrap.com cookieassistant.com