Expositions incomming

lundi 29 février 2016

Salon Livre de Paris 2016 : auteurs en dédicace


Le rendez-vous de Paris avec le monde du livre n'est pas très loin. Trois villes sont les invitées du Salon Livre de Paris : Congo-Brazzaville et Pointe-Noire pour la République du Congo et Constantine, pour l'Algérie. Ensuite, le pays invité cette année est la Corée du Sud qui arrive avec un fronton d'une trentaine d'auteurs.
Vingt-quatre auteurs répandront le souffle du Congo littéraire, parmi lesquels l'on note les noms d'Henri Lopez, poète et ambassadeur du Congo, Emmanuel Dongala, Alain Mabanckou, Adèle Caby-Livannah et Gabriel Mwènè Okoundji.

Des signatures qui donnent l'envie d'aller à leur découverte mais que l'on ne peut toutes signaler, faute de place d'autant que l'on met en page tous les auteurs du Maghreb et Monde arabe, ainsi que quelques clins d'oeil... 


MAGHREB & MONDE ARABE

ACEVAL Nora
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
ACHOUR Christiane
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
ACHOUR Mouloud
Le retour du silence
17 mars 2016, 13:00 - 15:00, 1-F32
Les phares d’Algérie, vigie de la côte
17 mars 2016, 15:00 - 18:00, 1-F32
AL-MASRI Maram
19 mars 2016, 15:00 - 19:00, ---
Dédicace stand Éditions Bruno Doucey
BATTAL Rim
Vingt poèmes et des poussières
20 mars 2016, 16:30 - 17:30, 1-F13
Le goût de Marjeyoun
19 mars 2016, 16 :00 – 18 :00, 1-N95
BELASKRI Yahia
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
BENJELLOUN Tahar
Le mariage de plaisir
19 mars 2016, 18:30 - 20:00, 1-P65/1-N65/1-R65
BENCHEIKH Djilali
Une enfant dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
BERGER Karima
Mektouba
20 mars 2016, 14:30 - 16:00, 1-M65
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
BEY Maïssa
Hizya
Stand et horaires non précisés.
18 mars 2016
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
CHAREF Mehdi
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
COLONNA Vincent
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
DJEMAÏ Abdelkader
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
DJENADI Hinda
Eros et Venus (poésie)
17 mars 2016, 09:00 - 20:00, 1-B40
AL-ASWANY Alaa
Titres non communiqués
18 mars 2016, 10:00 - 14:00, 1-H31
HADDAD Mohamed
Itinéraire d’un enfant de Kabylie
20 mars 2016, 11:00 - 17:00, 1-C40
JAMOUS Albert, représenté par sa fille Myriam JAMOUS
C’est ici ou la mer (voir notre article N° 90/ Février 2016)
19 mars 2016, 16:00 - 18:00, 1-N95
KACIMI Mohamed
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
KADDOUR Hédi
Les prépondérants (voir notre article N° 89/ janvier 2016)
19 mars 2016, 16:30 - 18:00, 1-P65/1-N65/1-R65
KAHI Abdo
De l’éducation à l’âge de l’alphabet numérique
17 mars 2016, 18:00 - 20:00, 1-N95
KHADRA Yasmina
Dédicace de ses romans
19 mars 2016, 14:00 - 16:00, 1-G51
LABIDI Zineb
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
LAREDJI Wacini
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
M’HAMSADJI Kaddour
La quatrième épouse
17 mars 2016, 14:00 - 16:00, 1-F32
MAALOUF Amin
Un fauteuil sur la Seine
19 mars 2016, 15:00 - 16:30, 1-K59
METREF Arezki
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
SANSAL Boualem
2084
20 mars 2016, 16:00 - 18:00, 1-P65/1-N65/1-R65
SEBBAR Leïla
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
SEFTA Kamila
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
SELLAL Farida
Imzad
19 mars 2016, 15:00 - 18:00, 1-F32
TAŸEB Loulou
Pile de proverbes
19 mars 2016, 14:00 - 18:00, 1-F39
TIAB Ahmed
Dédicaces
19 mars 2016, 18:30 - 20:00, 1-R14
19 mars de 18h30 à 20h (stand des éditions de l'Aube)
YACINE Tassadit
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83
YELLES Mourad
Une enfance dans la guerre – Algérie 1954-1962
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G83

HORS LITTERATURE

METOUI Lassaad
Calligraphie
19 mars 2016, 15:00 - 16:00, 1-G51
MOUNIB Hanan
Traductrice de Les chevaux du soleil (de Jules Roy)
17 mars 2016, 15:00 - 18:00, 1-P85
ZEBAR Zinedine
Les phares d’Algérie, vigies de la côte
17 mars 2016, 15:00 - 18:00, 1-F32
18 mars 2016, 17:00 - 19:00, 1-F32

CLINS D’OEIL

CHOKROLLAHI Mahmoud
L’heure inachevée (contes)
17 mars 2016, 14:00 - 17:00, 1-F39
19 mars 2016, 18:00 - 20:00, 1-F39
La ruche
18 mars 2016, 14:00 - 16:00, 1-F39
20 mars 2016, 14:30 - 18:30, 1-F39
DONGALA Emmanuel
Photos de groupes au bord du fleuve
18 mars 2016, 18:30 - 20:00, La Scène littéraire (N18)
ERHEL HATUUKU Pascal
Les îles Marquises
18 mars 2016, 10:00 - 14:00, 1-H31
EUN-YOUNG Jin
Des flocons de neige rouge (poèmes)
7 mars 2016, 19:00 - 20:30 – Stand Éd. Bruno Doucey
LALLAOUI Mehdi
Temps d’exil
20 mars 2016, 15:00 - 17:00, 1-F32
LAZER Hank
Secouer la citrouille, poésies traditionnelles
19 mars 2016, 14:00 - 16:00, 1-F39
MABANCKOU Alain
Nos mythologies américaines
19 mars 2016, 18:00 - 19:00, La Scène littéraire (N18)

mercredi 17 février 2016

Clin d'oeil : les bookcrossing



Alors que des librairies ferment boutique pour raisons économiques et de grande concurrence (voir notre précédent article), en Belgique, une initiative venant des USA, les bookcrossing, a essaimé.  Les bookcrossing étaient un concept de se défaire d’un livre, que l’on avait en double ou simplement qui avait vieilli après avoir été amoureusement lu et relu. Aujourd'hui, il existe même un International Bookcrossing Day En Belgique, des libraires ont lancé ce mouvement avec une sorte de boîte aux livres originale : arbres, bancs, pharmacies…
À Bordeaux (France) la première boîte à lire a vu le jour en 2010 et c’est ainsi que la Direction des parcs et jardins de la ville ainsi qu’une association – 5 de Cœur – a développé ce mouvement. La Ville a d’ailleurs pris en charge l'installation de ces boîtes que la Bibliothèque pourvoit en livres. 

À Paris, la Bibliothèque Sans Frontières a lancé, également depuis 2010, les Ideas Box, en partenariat avec la Ville de Paris et les bibliothèques municipales Bien sûr, il y a une toute petite contrepartie de 1 euro pour soutenir le financement de ces Ideas Box.
Le 31 mars 2016, l’association lance une Journée d’étude sur cette expérience, initiative à laquelle s’associe le ministère français de la Culture et de la Communication et toujours les bibliothèques de la Ville de Paris.



Médiathèque Françoise Sagan
8, rue Léon Schwartzenberg
75010 Paris


31 mars 2016 de 9h à 17h30

Inscriptions (gratuites et selon les places disponibles) : 

mardi 16 février 2016

Clin d'oeil : les librairies en mal d'existence en France ?



Librairie Dombre au Havre.
La culture plus que jamais en danger. Et là, c’est en France. Un pays connu comme l’un des grands fleurons culturels universels. Tour à tour, l’on assiste une dégringolade de lieux où le public pouvait encore se ressourcer, fuyant ainsi des chaînes de télévision à la programmation consternante. Ainsi en est-il de la librairie Dombre au Havre fondée en 1860 et passée entre les mains de la famille Dombre jusqu’à aujourd’hui. Elle ferme ses portes parce qu’elle ne peut tout simplement faire face à la situation économique. C’est également le cas du Pathé Cordeliers, le plus ancien cinéma de Lyon et qui, à l’origine de son existence (1879), fut le Scala-Bouffes, un cabaret-théâtre. Vient à la suite de ceux-ci la Pinacothèque de Paris (créée en 2003) qui ferme ses portes en raison d’un redressement judiciaire. Pour cette dernière, il semble cependant que cela soit temporaire car il serait envisagé que la pinacothèque s’installe à moyen terme dans des locaux moins imposants en surface et, donc, moins coûteux.
Librairie à la Pinacothèque de Paris.
En 2014, 23 librairies ont fermé leurs portes en France. En face, ce sont les librairies virtuelles qui pointent à l’horizon comme la multinationale Amazon, laquelle avait ouvert, le temps des fêtes de fin d’année, un point de vente éphémère en novembre 2014 au centre commercial à La Défense (région parisienne). Une affaire à suivre de ce côté-là car il est plus que certain qu’Amazon ne s’arrêtera pas là. Mais est-ce à dire que la culture est sauvée ? Rien n’est moins sûr car ce nouveau « géant » n’est pas la culture de proximité, celle où le lecteur prend racine et discute avec son libraire du choix de ses lectures ou, mieux encore, assiste à des rencontres avec des romanciers et des poètes.
Bien sûr, il est des fermetures « heureuses » si l’on peut dire, comme cela a été le cas de la librairie Les Volcans, fondée à Clermont-Ferrand il y a de cela quarante ans et qui avait même été récompensée par le Prix de l’impact local du Conseil nationale des Chambres régionales de l’Economie sociale et solidaire. Appartenant au réseau Chapitre qui venait de faire faillite, la librairie a dû fermer ses portes en 2013 mais elle a pu être sauvée par une douzaine de ses salariés qui l’ont rachetée (voir le film ci-dessous).
Les librairies en France tentent de faire face aux tentacules des géants comme Amazon et antérieurement comme Virgin... Ailleurs, en Afrique, au Proche-Orient, la question de la culture est tout autre et c’est peu que de le dire, elle est quasi inexistante malgré des initiatives performantes comme la librairie des Cinq colonnes de Tanger (Maroc), la Grande librairie de Tunis ou la librairie du Tiers-Monde d’Alger.



Albert Jamous : loin du Liban, "le ciel est si bas"




Famille Ajami, Avram ou la mère d'Avram, Zghorta la chrétienne. Et puis Zahlé, et puis le Liban tel que nous voudrions garder à vie, à l'éternité. Des poses immuables. Visages, regards qui sont plus que des mots, plus que des émotions. Que l'on veut retenir en soi et que cet émouvant ouvrage nous permet en ouvrant la fenêtre sur ces vies. 

Comme ces extraits que nous souhaitons reproduire tels des photographies : « Les hommes, à moitié couchés par terre, en appui sur un coude. Certains sont coiffés de tarbouches, d'autres de casquettes. Regards levés vers l'appareil, un petit air de gaieté dans les yeux, se moquent peut-être d'eux-mêmes, d'avoir pris ainsi la pose, à demi couchés, un air d'assurance quand même, contents d'eux, contents de leur vie.
[...]
Photo d'une famille au grand complet ou presque. Et, d'abord, au premier plan, les piliers de la tribu, les hommes, l'aïeul et les enfants, garanties de la continuité...»

Tel est le Liban intimiste d'Albert Jamous. Rendez-vous est pris, nous l'espérons, au prochain Salon Livre de Paris.


Aux éditions Tamyras
Site : http://tamyras.com/
popstrap.com cookieassistant.com