Expositions incomming

dimanche 4 juillet 2010

Chérif Hassen Boughzil, le poète chantant sa terre comme "un ruban parfumé par l'Eternité"...

Avec la collaboration de Monia Boulila

« Vendeur de l’éveil », un livre de prose et récits, du poète libyen Chérif Hassen Boughzil, est paru aux Editions Al-Bouraq en arabe et français, le volet français étant une traduction de la poétesse tunisienne Monia Boulila. Le « Vendeur de l’éveil » est l’un des rares livres de la littérature libyenne qui nous parvienne (voir illustration ci-contre). Chérif Hassen Boughzil, poète et journaliste, est le fondateur et Rédacteur en chef du journal « Omar Mokhtar » édité par l’université Omar Mokhtar (en hommage à la personnalité très emblématique qu’est Omar Al-Mokhtar, héros de la résistance libyenne contre la présence italienne en Libye). Le poète prête aussi sa plume à trois journaux, dont « El-Jamahiriya » et est producteur/présentateur de plusieurs émissions radiophoniques comme « El-Jabal el-Akhdhar » et « Sawt el-Watan el-‘Arabi el-Kabir ». Mais ce ne sont pas là ses seules activités car très prolifique, Chérif Hassen Boughzil collabore avec plusieurs revues arabes et électroniques.

Monia Boulila, qui a traduit le recueil, est, rappelons-le, une poétesse tunisienne mise à l’honneur lors du 3e festival international de la poésie à Paris (novembre 2009). Née à Sfax (Tunisie), elle est issue d’une famille militante et émancipée. D’une lignée de femmes ayant lutté contre la colonisation et pour l’indépendance, la poétesse excelle dans les deux langues français et arabe. Elle est, depuis juin 2008, ambassadrice universelle de la paix auprès du Cercle universel de la paix à Genève. Membre de l’Union des écrivains tunisiens, elle est aussi membre des Ecrivains de la paix.
Plusieurs de ses poèmes ont été traduits en roumain et publiés dans diverses revues littéraires par Iona Trica, Ion Cristopher Filipas, Niculina Opréa et Cristian Sabau.
Prix spécial du Jury en 2008 de l’association « L’Ours Blanc » Paris, pour son poème « Hymne à la vie », le Prix littéraire Naji Naaman de créativité 2010 vient de lui être décerné. On citera pour mémoire deux recueils « Mon Joyau » (Tunisie, mars 2007), « Avec toutes mes amours », livret édité par l’association culturelle « Omar Khayyâm » en mai 2008 (France). Deux autres recueils sont en cours de publication, « Au fond du miroir » et « Sans toit ». Parmi les ouvrages collectifs, on notera une « Anthologie des poètes tunisiens » éditée par Ion Cristopher Filipas (Roumanie, janvier 2010).
Pour ce qui est du « Vendeur de l’éveil » de Chérif Hassen Boughzil, l’édition arabe-français sera prochainement en librairie. Arabian People & Maghrebian World présente, en première, deux de ses beaux textes dont l'un en arabe intitulé "Nuit"...
ليل
يعري الفجر"
حواف الليل
ماتبقى من لهب المجامر
خفق قلبي
تغريد عطرها
و
هالة عاشق
"بلون الشروق
Des sentiments nobles
1
A toi et à toi seule
Que les cordes tissent une mélodie
Et les distances s’accordent pour
Un appel d’un autre genre
Les objets chantent : passion ! Passion ! Passion !
Et suspendent leurs [désirs] au chuchotement du matin
2

A toi et à toi seule
Que mes yeux contemplent le monde de la joie
Et les instants de la contemplation
Dans ton sanctuaire prestigieux
Et je vis le temps de la jalousie
De tout
Même des pas qui frôlent ma profondeur.
3

Pour toi et pour toi seule
Je ferai n’importe quoi
Je prétexterai de toute chose
Celle que je connais et [celle que] je ne connais pas
Pourvu que tu t’approches de moi
Et que je sente tes battements qui m’envahissent
Un souffle que je respire
Pour que tu défies l’instant où tu seras avec moi [à l’instant] désiré.
4

Et le soleil fait son apparition d’ici
De mon intérieur
Aimant, espérant, désirant te posséder
T’emprisonner liberté dans mon univers
Pour que je puisse jouir de ce dont tu jouis
Et je vivrai l’éternité des rêves
Du matin jusqu’au matin.
© Chérif Hassen Boughzil. Trad. Monia Boulila

popstrap.com cookieassistant.com